jetitchaperonrouge_joliefanny

Vous avez peut-être déjà entendu parler des Glory Hole dans les clubs ou saunas libertins ?

Matez des shows Glory Hole

C’est une pratique qui semble t il, est apparue dans le milieu gay. Afin d’assouvir leurs désirs de voyeurisme et de fantasme de l’inconnu dans les lieux privés qu’ils fréquentaient, la création de petits trous a été autorisée dans certains murs d‘établissements, notamment dans les toilettes..

La même chose dans des lieux publics est passible d’une amende. Pour autant, qui ne s’est pas assis un jour dans des toilettes en remarquant la naissance d’un trou sur le mur latéral? (rires)

Au fil du temps, la taille des trous s’est agrandie de façon à pouvoir y insérer une verge offerte à la bouche d’un heureux volontaire de l’autre côté du mur.

Aujourd’hui, cette idée de jeu sexuel a été reprise dans les clubs échangistes et les trous se sont même agrandis… Au point qu’une personne peut y insérer le haut de son corps, reposant sur un coussin d’un côté et offrant donc de l’autre côté le bas de son corps, le tout séparé par une paroi qui garantit l’anonymat.

Lisez aussi <<< Expérience hot entre couples dans un club libertin

Bien-sûr, pour ces grands Glory Hole, des codes sont notifiés aux clients et doivent être respectés. Par exemple, montrer un doigt pour dire que l’on accepte seulement la masturbation et deux doigts pour la pénétration.

Concernant les petits Glory Hole, souvent pratiqués sans préservatifs, l’homme prêt à éjaculer doit prévenir la personne de l’autre côté en toquant plusieurs fois sur le mur, afin que celle-ci choisisse ou non de recevoir la semence de Monsieur dans sa bouche.

Comme vous le voyez, tout est possible tant que c’est fait dans le respect !

Personnellement, j’aime l’idée de jouer avec un inconnu. Je pense que, pour une femme déjà ouverte d’esprit, cela peut aider à se désinhiber partiellement ou totalement, voire révéler sa vraie nature sexuelle.

Par contre, je me pose une question : à quand les Glory Hole pour recevoir des cunnilingus!!??(rires)

Un soir, après un resto avec un ami pendant lequel il m’a raconté ses expériences en clubs libertins, m’en vantant les mérites, j’acceptai d’en découvrir un avec lui.

Il n’arrêtait pas de me répéter : « t’inquiètes pas, on est rien obligé de faire ensemble !! » et moi je lui répondais toujours : «  heureusement que non ! ».

Une fois sur place, j’ai passé beaucoup de temps à observer, analyser…boire des verres pour me donner du courage ! Le courage de quoi, je ne le savais pas encore mais au fond de moi, j’avais envie de participer… Même si je ne savais pas à quoi exactement.

Mon ami s’impatientant  légèrement de mon inaction, il partit en me disant qu’il allait faire un énième petit tour mais que cette fois-ci, il ne reviendrait pas de suite car il avait visiblement trouvé quelqu’un avec qui batifoler..

Au bout d’un moment, j’en ai eu également assez d’être assise à ma table à observer.

Je me suis dit : «  allez, c’est le moment toi aussi d’aller faire ton petit tour » ! ACTION !!

J’ai « pris mon courage à deux mains » et je me suis arrêtée devant la salle des Glory Hole, fascinée.

A l’époque, j’étais encore trop gênée par les regards des personnes s’exhibant en chambres ouvertes…

Dubitative, j’ai observé tour à tour le côté des hommes, puis le côté des femmes. Et d’un coup j’ai senti monter en moi une excitation incontrôlable. Comme un enfant qui déballe son cadeau de noel et qui veut essayer son jouet de suite (rires).

Dans une semi pénombre donc, je me suis assise en face d’un Glory Hole resté vide, qui ne tarda pas à être occupé…

Le mot action résonnait encore dans ma tête…Je me lançai…J’ai commencé à lécher délicatement le sexe fier qui se dressait devant moi. Puis parcouru le pourtour de son gland avec ma langue, à observer ses réactions…

En signe de satisfaction, je le vis frétiller comme pour signifier qu’il en voulait davantage.

Mes coups de langues devinrent alors plus appuyés… Puis j’enfouis son gland gonflé de plaisir dans ma bouche brûlante afin qu’il en ressente toute la chaleur..

Je pouvais ressentir le plaisir de cet inconnu rien qu’en suçant sa belle queue, en la parcourant de ma langue afin d’en découvrir sa forme, ses nervures, la sensibilité de son frein… et l’idée qu’il ne savait pas non plus à quoi je ressemblais m’excitait beaucoup.

C’est pourquoi pendant que j’accélérais le rythme sans m’en rendre compte, j’entendis raisonner  « toctoctoc » contre la cloison…

Ce fut le signal, Monsieur me prévenait qu’il allait éjaculer..dans ma bouche si je le souhaitais.

Sur le coup, je me rappelle m’être dit : « si je ne lui présente pas ma bouche, il va en mettre partout sur mes habits ! » ! C’est alors que je me suis surprise à continuer à le sucer jusqu’à ce qu’il explose de plaisir dans ma bouche. Je me rappelle encore de ses salves de spermes chauds touchant même le fond de ma gorge, m’obligeant à avaler…

Fort heureusement, son sperme n’avait pas mauvais goût ! Et oui messieurs, il paraît que cela dépend de ce que vous mangez ! ( rires)

Tout en me relevant, j’essayais de me remettre de mes émotions. Finalement, j’ai trouvé ce moment furtif plutôt agréable et surtout, j’étais satisfaite d’avoir osé !

Au moment de ressortir de la pièce pour tenter de retrouver mon ami, et en repassant donc devant celle où étaient les hommes de l’autre côté de la paroi, je le croise justement qui en sortait !

Devant mon air hébété, il me demande si j’ai aimé! Un peu gênée car il venait du même endroit que moi, je lui réponds malgré tout par la positive.

Et là, alors que le doute commençait à s’installer dans ma tête, avec un énorme sourire et des yeux malicieux, il me répond : « et bien moi aussi, j’ai aimé ! J’ai même adoré si tu vois ce que je veux dire… »

D’abord un peu choquée, j’ai de suite dédramatisé et nous en avons ri toute la fin de soirée !

Pour un premier Glory Hole, mon ami m’a bien eue le coquin !!!

Matez des shows Glory Hole

- Publicité -
ysa_joliefanny

5 Commentaires

  1. Le fantasme de l’inconnue qui devient réalité, le défendu qui devient possible, un jeu très érotique. Le récit me fait frissonner de plaisir.
    sublime récit, bonne lecture

  2. Encore un magnifique récit, qui pose même la question du Glory hole pour que ces dames puissent recevoir des cunnilingus…et bien moi je suis totalement pour, en effet, quoi de plus délicieux que de butiner leur jolie fleure pour se délecter de leur nectar qu’est la cyprine… telle une abeille venant butiner une orchidée ^^ !
    Y a t il des amateurs ?
    Surement que je ne suis pas le seul !
    Alors qu’attendent les clubs libertins pour ouvrir de telles salles ?
    Cette histoire est excitante et drôle à la fin…je me demande même si son ami n’avait pas prémédité cette petite gâterie …

  3. Je savais que certains murs avaient des oreilles mais je suis surpris d’ apprendre que d’ autres ont des organes reproducteurs …. sourire. Ou comment pratiquer une fellation a un inconnu connu…lol

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here